Étude sur les ondes de forme (partie 2)

Bonjour à tous, j’ai décidé de continuer l’étude des ondes de forme par quelques articles, au rythme d’un par mois environ. Voici la première partie.  Ces explications sont extraites de mes formations géobiologie ainsi que celles sur la baguette « abeille ». Il est clair qu’un écrit est plus difficile à digérer qu’une explication en direct, mais elle a déjà le mérite d’exister. Mes études ondes de forme contiennent certaines découvertes et explications personnelles que je transmets dans mes séminaires et par l’intermédiaire de conférences.

Quand on parle « Ondes de forme » (ODF), on pense automatiquement aux ondes émises par les formes. Nous allons voir que les ODF sont bien plus que cela. Comme bien souvent, le langage nous conduit dans un raisonnement limité.

Lors d’un voyage en Egypte, Chaumery et Belizal, 2 radiesthésistes chevronnés du début du 20ème siècle, ont vu un chat momifié dans la grande pyramide, dans la chambre du roi, et, chose étrange, il ne semblait pas avoir subit de processus de momification. Quelque force étrange avait fait cela ? Voilà un mystère à résoudre pour nos amis.

En tant que radiesthésistes, ils se sont mis à étudier les énergies présentes. Il faut dire qu’à l’époque, la radiesthésie s’expliquait surtout par l’interaction des ondes sur les pendules et baguettes. La théorie physique était de mise. Le premier livre de Chaumery et Belizal est sorti vers 1930 et la radiesthésie mentale est née vers cette époque. Les radiesthésistes avaient coutume, essentiellement suite aux théories de l’Abbé Mermet, de Turenne, de Lesourd et de quelques autres « Grands de la Radiesthésie », d’analyser le monde en termes de longueurs d’ondes et de rayons fondamentaux. Ils avaient ainsi découvert que chaque élément de base a une certaine direction de rayonnement spécifique appelé rayon fondamental qui contient les informations de l’élément. Il est est de même des couleurs. Ainsi, le vert radie essentiellement vers l’est, le rouge vers le sud, le bleu vers le nord est, … Et ils analysaient également les choses par leur polarité, polarité à comparer avec le + et le – d’un pile, simplement selon le sens de rotation du pendule, sens des aiguilles d’une montre pour positif et sens contraire pour négatif.

Pour ma part, étant mentaliste de conviction, j’ai longtemps considéré tout cela comme des conventions plus ou moins inconscientes ou acceptées par raisonnement implicite. Cependant, je me disais que si des radiesthésistes aussi compétents que l’ Abbé Mermet et ses amis s’attardait à ces théories, elle valaient la peine d’être considérées. Alors, de temps en temps j’ai repris mon pendule à onde de formes et cherchais. Mais, ainsi que le disent de nombreux auteurs, je ne les trouvais pas au même endroit que Chaumery et Belizal. Cependant, ils avaient de super résultats dans leurs applications.J’ai lu par exemple que Bélizal, devant un groupe de personnes, a accroché une forme en bois un peu bizarre à un arbre bien vigoureux, et quelques temps après, cet arbre a perdu ses feuilles et est mort. Avec une telle démonstration on peut difficilement nier une certaine réalité de ces énergies. J’ai donc continué mes essais de temps en temps et un beau jour j’ai enfin compris mon erreur: Nous ne sommes plus en 1930. Les forces dans nos maisons et autour de nous ont énormément changées. Cette fois ci, avant de chercher les couleurs, j’ai cherché le nord de forme de l’endroit ou j’étais et orienté mon tableau selon le nord de forme, et enfin, à partir de là, j’ai trouvé les mêmes couleurs que Chaumery et Belizal. J’avais maintenant la preuve de la réalité de ces ondes sous mon pendules et qu’ il ne s’agit donc pas uniquement de convention mentales.

En fait, je pense que la radiesthésie est un acte mental qui passe par notre Esprit. Nous pouvons grâce à cela détecter toutes espèces de choses existantes. Cela dépend de notre orientation mentale. Je peux ainsi, entre autres, détecter les énergies extrêmement fines, qu’aucun appareil à ce jour n’est capable de détecter, et dont certaine, n’étant plus du domaine matériel, ne seront d’ailleurs jamais détectable par un objet matériel, dont les ondes de forme. Ne confondons pas la technique de la radiesthésie avec ses applications. Je m’applique donc, avec mon mental, à rechercher les ondes de formes.

Poursuivons maintenant notre étude de ces ondes mystérieuses. De retour chez eux, nos deux radiesthésistes se sont dit que ces ondes étaient probablement liées à la forme particulière de la pyramide et à son orientation. Ils ont donc commencé par étudier une forme simple : une sphère. Pour cela, ils ont posé une sphère en bois sur un cylindre, ont pris un 2ème cylindre dans la main gauche, un pendule de couleur rouge et ont analysé les ondes sélectionnées par le cylindre. Ils ont découvert que, sans penser à rien, c’est à dire selon eux sans convention mentale, mais d’après moi avec la convention implicite de recherche d’accord avec la couleur rouge, que le pendule tournait en face de certains endroits précis. En reliant ces endroits par un trait, ils ont découvert que ceux ci suivaient une courbe de forme hélicoïdale du pôle nord au pôle sud de la boule. (voir dessin ci après).

Ils ont par la suite refait la recherche avec les autres couleurs de l’ arc en ciel en changeant la couleur du pendule utilisé pour la détection et ont trouvé d’ autres courbes de même style, d’ un écartement uniforme entre elles, exceptés quelques vides, qu’ils ont combles en cherchant les réactions par rapport au blanc, au noir, à l’infra rouge et à l’ultra violet.
Ces courbes n’étaient pas fixes et faisaient une rotation complète en 24 heures. Ceci nous donne une indication intéressant quant à leur origine. Après de nombreuses recherches, ils ont réussi à bloquer les couleurs sur la sphère, grâce à des perforations à des endroits précis.

Sur l’équateur, nous avons ainsi les couleurs suivantes :

Appelons cela le spectre Belizal. Vous pouvez remarquer que le vert se trouve 2 fois. Une fois avec la polarité + et une fois avec la polarité -. Ceci est du au fait, en cherchant le rayon fondamental, que le vert se situe au milieu des couleurs vers l’est.. Les couleurs rouge, rayon fondamental vers le sud, orange, rayon fondamental vers le sud est, le jaune ont une polarité négative, les couleurs bleu, indigo et violet sont de polarité positive et rayonnent vers le nord, nord est. Le vert, entre les deux a une partie des verts, ceux qui tirent plus vers le jaune en polarité négative et les verts qui tirent plus vers le bleu en polarité positive. Ils ont ensuite crée des pendules spécifiques permettant la détection de ces couleurs, dont en particulier le pendule Universel. Grâce à un réglage du fil sur son anse à la verticale d’un point choisi, ce pendule émet cette énergie de couleur, permettant ainsi sa détection plus facilement, car il en fait témoin en même temps.

Ils ont ensuite étudié les énergies environnantes avec ce pendule et ont découvert que tout pouvait s’analyser par une combinaison de ces couleurs. Ce sont en fait des noms donnés aux énergies non détectables matériellement, en particulier les ondes du domaine vital. Certaines ondes, en particulier le vert négatif ont des effets très particuliers, voire dangereux si en excès. En fait, tout excès d’une couleur, quelle qu’elle soit et quelle que soit sa polarité est à éviter. Seul l’équilibre est gage de bonne santé. Par exemple, le V- se retrouve en quantité excessive dans la chambre du roi de la grande pyramide. Une de ses propriétés est de détruire les bactéries en desséchant, ce qui explique la momification du chat. De nombreuses expériences ont été faites depuis sur les propriétés de la pyramide et on cite entre autre l’affûtage de lames de rasoir, la momification de viandes, la stimulation de certaines onde cérébrales, le renforcement d’un vœux, l’ élimination d’ insectes dans les cultures, …