Le scripto pendule, une aide remarquable en radiesthésie

Un pendule aux possibilités étonnantes : l’union du dessin et de la radiesthésie.

scripto sur plan

Le scripto pendule a été inventé par Auscher vers les années 1950. Lorsqu’un ami m’a offert ce pendule il y a environ 15 ans, je l’avais d’ abord considéré comme une curiosité, un pendule de collection. Faut dire que le mode d’emploi est des plus sommaires. Je l’ai bien évidemment testé, mais comme il fait environ 70 gr, et que ma préférence se porte vers des pendules de 30 grammes environ, je ne me sentais pas à l’aise avec cet outil, et je l’ai mis dans ma collection.

Cependant, la graine était semée, et l’idée a fait son chemin. En faisant le tri des idées concernant la radiesthésie, il est devenu de plus en plus clair dans mon esprit que pour améliorer les résultats, quelles que soient les recherches, la concentration est l’élément premier. Et c’est là que ce pendule trouve toute sa valeur.

Lorsque vous faites une recherche sur plan, que ce soit pour une maison ou autre recherche sur croquis, chaque fois que vous détectez quelque chose, soit vous prenez un crayon pour en prendre note, soit vous le mémorisez. Vous provoquez ainsi une rupture de votre concentration. Avec ce pendule, il vous suffit de l’abaisser pour que le pinceau marque le point et vous continuez. Vous restez complètement dans votre recherche. Dans le cas d’une recherche sur checklist, on ne s’arrête en général qu’ à la fin de la liste et on essaie de mémoriser les résultats pour les noter à la fin de la recherche. Avec cette méthode il arrive très souvent d’oublier un des points trouvés. Avec le scripto vous avez une trace au fur et à mesure. Vous ne passez plus d’un état d’esprit de recherche, c’est à dire une conscience de détente, de réceptivité dans un état plus volontaire, actif. Vous pouvez rester pendant tout l’ acte radièsthésique dans un état mental de détente favorable à la réceptivité.

Vous commencez par être intéressé des apports de ce pendule ? Il me restait à trouver l’outil qui correspond à mes besoins, c’est à dire que je puisse emporter avec moi lors de mes études de maisons, qui pèse environ 30 gr, que je puisse mettre dans ma poche… Ne trouvant pas outil à ma mesure, j’ai essayé d’en fabriquer un. Je voulais m’affranchir du flacon d’encre et du nettoyage du pinceau, et j’ai donc essayé d’insérer un morceau de feutre, de plume, de crayon , … Hélas tous ces essais de technologie plus modernes se sont soldés par des échecs, et finalement j’ en suis revenu au pinceau amovible sur un pendule en goutte de 30 grammes (voir photo ci jointe). Le pendule en goutte peut facilement être mis dans la poche vu son faible encombrement, et je mets le petit pinceau dans un petit tube, genre tube homéopathie. Pour l’encre, le mieux c’est encore l’ encre pour plume comme celle que nous utilisions à l’ école il y a bien longtemps, car, d’après mes essais, c’est elle qui reste le mieux dans le pinceau et réduit ainsi le retrempage en cours de recherche. J’ai essayé avec des godets d’aquarelle, mais cette technique ne donne de loin pas la même tenue dans le pinceau. Evitez l’encre de chine, car elle encrassera le pinceau, lui faisant perdre sa souplesse.

Comment procéder ? vous chargez le pinceau d’encre en évitant la surcharge, vous faites votre recherche sur le plan, le croquis, … et quand vous aurez trouvé, vous abaissez lentement le pendule pour qu’il marque le point. S’il s’agit d’une recherche d’un courant, vous vous concentrez ensuite sur la direction du courant, vous avancez votre main d’un ou deux centimètres dans le sens trouvé, vous recherchez si le courant se trouve encore à cet endroit, si oui, vous abaissez à nouveau délicatement pour marquer le point et vous recherchez le point suivant, etc. Evitez de laisser courir le pendule en disant que votre main se dirige toute seule. Le risque d’autosuggestion est trop important dans cette façon de faire. Auscher conseillait également la recherche point par point, qui est celle que je viens de décrire. Dans l’exemple que je montre plus bas, vous verrez des indications plus ou moins circulaires. Celles ci indiquent les zones pathogènes locales. Je les obtiens en abaissant le pendule lorsqu’il est en rotation. Il faut le faire très doucement pour éviter que le contact avec le papier n’arrête la rotation. Le papier doit également ne présenter aucun pli et être parfaitement horizontal.

Les possibilités du pendule ne s’arrêtent évidemment pas à la recherche de courants. Pour vous donner quelques idées, j’ai réalisé des analyses d’aura, de l’énergie d’un coeur en fonctionnement, des changements énergétiques d’une personne lorsqu’elle porte un objet particulier, …et même des analyses sur plusieurs plans d’énergie en variant les couleurs d’encre et des analyses d’aura. Le champs d’action de cet outil est immense et permet une compréhension précise des énergies car une image vaut mieux que 10 000 mots.

Petite remarque: Les études au scripto que je présente concernent parfois l’énergie de personnes. Il est bien entendu que ceci n’ a rien à voir avec un acte médical quelconque. Il s’agit d’une recherche à titre de curiosité. Ne confondons pas étude, curiosité intellectuelle, apprentissage, … avec pratique médicale.

Le scripto-pendule est disponible dans la boutique en ligne. Vous pouvez également consulter son mode d’emploi.