Blog

L’analyse de l’inconnu grace à la baguette abeille

Il vous arrive certainement d’aller dans un endroit, d’avoir un aliment à analyser par radiesthésie, mais vous ne savez comment vous y prendre, quelles questions poser.

Une technique simple avec la baguette abeille va vous aider. Vous tenez la baguette abeille dans la main gauche (pour un droitier, sinon vous inversez), vous desserrez un peu le boulon au dos de la baguette, puis avec le pouce et l’index vous faites tourner l’aiguille lentement dans le sens des aiguilles d’une montre. Commencez par l’aiguille réglée sur -5 pour éviter les problèmes dus au retard à l’allumage. Vous visez la chose à analyser par la ligne imaginaire qui passe par le chiffre 100 et 0, vous mettez le pendule dans la zone d’émission de l’énergie par la baguette abeille, c’est à dire du coté du chiffre 100, et vous convenez mentalement que le pendule tourne quand le réglage correspond à une information importante pour ce que vous analysez. Vous notez ainsi les chiffres trouvés. Quand vous aurez fini le tour complet, regardez sur la liste ci jointe à quoi correspondent ces réglages.

Remarque:  sélectionnez les 3 ou 5 réglages les plus importants pour ne pas être noyés dans les informations. Cela vous donnera plusieurs pistes pour aller plus loin.

Exemple: lors d’une sortie avec des collègues, j’ai analysé l’énergie d’une chapelle. La plupart des réglages correspondaient à des réglages de psycho-généalogie. Sachant qu’il n’ y a que quelques réglages de ce type parmi les quelques 500 réglages connus, la probabilité de hasard est devenue extrêmement faible. J’ en ai déduit que ce lieu a un effet de nettoyage des mémoires de nos ancêtres, voire du karma. Bien sur j’ai vérifié cela au pendule par al méthode de radiesthésie classique.

Cette méthode peut être utilisée pour d’innombrables cas. Certains réglages ayant plusieurs correspondances, ce sera votre jugement ou le pendule qui fera la différence.

Pour trouver facilement les correspondances, vous trouverez ci apres 2 feuilles en PDF, une pour les rglages de -99 à 0 et une de 0 à +99.

Cette méthode est expliquée dans le livre « Apprendre la radiesthésie et la géobiologie par la pratique de la baguette abeille » et dans le séminaire sur la baguette abeille.

Bon amusement et peut être aurai je le plaisir d’avoir des nouvelles de vos expériences. Vous pouvez les mettre en utilisant l’option « leave a comment »  à la fin de l’article.

reglages numerique page 1

reglage nulerique page 2

L’ analyse des aliments par la radiesthésie

L’analyse des aliments par radiesthésie est souvent faite avec l’échelle Bovis, en considérant que en dessous de 6500, les aliments ont une vibration faible, donc demandent que le corps compense et au dessus de 6500, ils apportent de l’énergie.  Comme dit dans d’autres articles, un cadran n’a de valeur que selon le concept que l’on s’en fait.  Il faut donc bien le définir.

Dans ce cas, je me suis dit pourquoi se compliquer la vie et choisir un milieu à 6500 et une certaine imprécision quand au haut de l’échelle ?   Ceci en considérant l’analyse comme relative. Si nous cherchons réellement des longueurs d’onde, je ne crois pas à un classification à inférieures à 6500 comme néfastes et au delà comme positives.  Une plage de vibration éventuellement, mais reste à voir.

Je préconise une autre échelle : une dont la description est implicite et que notre inconscient comprendra pour tous à peu près de la même façon. Il s’agit de l’échelle de Biovitalité.  Biovitalité est un nom avec redondance, mais je l’ai choisi pour bien définir que nous mesurons un effet sur la vie.

Ce cadran a 4 divisions, chacun divisé en 10 degrés, sachant que 0 pour le cadran biocide est le plus nocif et 10 pour le biogène est le plus bénéfique.

– Biocide : ce qui détruit la vie. On y trouvera les alcools forts (sauf exception et selon quantité), Des viandes, … laitages selon les personnes

– Biostatique : entretient la vie, sans plus. On peut y trouver également des viandes, laitages, pains, …. On en en besoin, mais  génère des déchets.

– Bioactif : apporte un plus de santé. On y trouvera des légumes, fruits, crudités, …

– Biogène : répare la vie. On y trouvera les graines germées, le pollen, …

Les classifications ci dessus ne sont pas à prendre à la lettre. On peut trouver des légumes biocides selon leur type de production, mais aussi selon la tolérance de la personne qui les mange. Une analyse doit être adaptée à une personne. Elle ne tient pas compte des quantités et des associations.

Vérifiez ce que vous mangez, vous serez surpris et puis à vous de décider. N’oubliez pas que le plaisir est important également. A nous de trouver un juste milieu.

Remarque :  ce cadran peut également être utilisé pour analyser un lieu, un lit, ….

Indice Biovital

L’ echelle Bovis

Quand on parle qualité vibratoire d’un lieu, on pense presque systématiquement à l’ échelle Bovis. Celle ci dit que en dessous de 6500 unités, le lieu ou l’ objet ne sont pas bénéfiques et que au dessus ils sont favorables à la santé. Bovis, Blanche Mertz , Simonton, … disaient par exemple qu’ une bonne maison est autour de 8000 unité, un haut lieu au dessus de 9000 et que au dessus de 18000 c’est l’ inconnu. Une bonne maison est entre 8000 et 9000. Au delà, c’est trop fort. Pour ce qui est des aliments, les aliments inférieurs à 6500 étaient classés néfastes à la santé et au dessus bénéfiques mais leurs mesures ne dépassaient guère 12000, qui pour eux était extraordinaire pour un aliment, une eau, qu’elle soit thérapeutique ou non.

De nos jour, on parle souvent de vibrations à 30 000 voire plus. Certains disent que le taux a doublé en 2000. Il y en  même qui parlent d ‘ unités négatives. Qu’ en est -il ?

Revenons à l’origine de l’échelle Bovis. Bovis analysait des longueurs d’ondes et à d’ailleurs dit que les mesures sont faites en Angström, ci qui assurément ne peut être juste, car les longeurs d’ondes citées par Bovis sont les longueurs d’onde des couleurs visibles. Il suivait une onde sur une règle. S’il s’agit réellement d’une longueur d’onde, même si l’échelle n’est pas juste, il n’y a aucune raison de classer et que celles inférieures à 6500 soient néfastes  et bénéfiques au delà. Il faut dire qu’à l’époque il était loin d’être le seul à faire des études de longueurs d’onde (voir les travaux de Turenne, Lesourd, …). Et tous ceux là s’étaient bien gardés d’une classification hâtive. Il y a des ondes bénéfiques et des néfastes et elles sont mélangées.

Par la suite, cette échelle a été transformée en échelle relative par Simoton (voir son livre « la vibration des aliments) et il a appelé  ses mesures la mesure de la radiovitalité. On comprend là dessous un certain mentalisme plus ou moins conscient.

Toute opération radiesthésie est faite par notre inconscient, qui traduit facilement ses réponses de façon analogique. L’ inconvénient, c’est que la réponse analogique dépend du vécu de chaque personne, de ses convictions, … Difficile dans ce cas de communiquer et d’interpréter.

Heureusement, la radiesthésie a réglé ce point par le principe de la convention mentale. Nous savons que sans convention mentale claire, il ne saurait y avoir de réponse juste. Les cadrans fonctionnent sur le même principe. Il faut définit l ‘ interprétation des réponses par rapport au cadran.

Si on fait une mesure en utilisant une échelle sans la connaitre assez bien, les résultats restent à l’interprétation libre de l’inconscient. Pour éviter cela analysons l’échelle Bovis, du moins les sous entendus traduits par l’inconscient pour en déduire les concepts nécessaires.

– Il s’agit de longueur d’ondes: il ne saurait donc y avoir de chiffre inférieur à zéro. La plus petite est donc zero, qui signifie la mort.

– On mesure un radio vitalité, c’est à dire ne énergie de vie.

– l’échelle est linéaire, c’est à dire que 12000 correspond à une vitalité 2 fois supérieure à 6500

– 6500 correspond à la moyenne des être humains. Ce qui signifie que quel que soit la chose étudiée, haut lieu, maison, aliment, … même si je pratique une certaine ascèse ou régime, … je resterai quand même proche des 6500. Celui qui se trouve à 30 000  peut se poser des question quand à la définition  de son échelle ou sa neutralité. Ca signifie que le haut de l’échelle n’est certainement guère plus loin que 13 000. Il serait logique que si 0 est la mort, la vie moyenne soit à peu pres au milieu de l’échelle.

– N’oublions pas qu’il s’agit d’une échelle relative, donc notre inconscient ramène les mesures à une échelle dont 6500 est environ le milieu, c’est à dire que ce qui est inférieur à 6500 nous fait du mal et ce qui est au dessus nous fait du bien. Ceci n’a en réalité rien à voir avec des longueurs d’ondes.

Si vous désirez en savoir plus sur les analyses par cadrans, ce sujet est analysé à fond dans mes séminaires sur la radiesthésie.

Comment se désimprégner

Il arrive que lors d’un passage sur un lieu, ou un travail particulier en radiesthésie ou en magnétisme, on se retrouve « pollué ». Je vous propose 2 façons faciles pour vous nettoyer. Elles se font toutes avec la baguette abeille et vous choisirez selon la charge. La différence se fait par un réglage différent.

– si pollution par entité, contamination  par action volontaire, pollution par contamination d’un lieu soumis à influence occulte : réglage sur -90

– si pollution électromagnétique, ou si vous sentez que vous ne vibrez plus à votre fréquence personnelle, ou suite à séance de magnétisme : réglage sur -32

Technique :

Ceci peut se faire pour vous même ou pour quelqu’un d’autre. La différence se fera en tenant la baguette soit vers vous soit vers l’autre personne, en fait vers la personne Concernée (le chiffre 100 dirigé vers la personne).

– Recherchez sur votre « axe vertical avant », la zone qui permet l’entrée de l’énergie correctrice. J’appelle cette zone : la porte.

– Vous tenez la baguette comme pour une recherche mais à hauteur de la  porte, le chiffre 100 vers la personne concernée, bien horizontalement, vous la mettez sous tension , c’est à dire, vous exercez une pression pour la mettre  à la limite du déséquilibre, et vous attendez qu’ elle bascule.

– Quand la baguette bascule, c’est fait. Il faudra vérifier quand il faudra refaire une autre dose.

– Ne pas le faire plusieurs fois par jour pour la même personne.

– Si la baguette n’ a pas basculé au bout de 3 minutes , arrêtez et recommencez ultérieurement. C’est que soit la porte n’est pas bonne, soit que ce n’est pas le bon réglage, soit la dose demande est importante, mais il est prudent d’ y aller par petite doses.

Cette technique est     étudiée plus à fond dans les séminaires de radiesthésie et permet des travaux en énergétique très précis. Son principe est basé sur les propriétés des ondes de forme.

Essayez. De nombreuses personnes en ont tiré de grands bienfaits, pourquoi pas vous ?

Les cadrans en radiesthésie

Les cadrans en radiesthésie sont d’une utilité certaines et nous avons souvent tendance à nous en passer, pensant pouvoir dépasser cela. Cependant, si nous tenons compte que les résultats sont directement proportionnels à la qualité de la concentration, nous saisissons immédiatement l’intérêt de s’ en servir, et surtout, que notre négligence de ces outils vient souvent de notre désir de faire vite. La vitesse est une grande ennemie de la concentration, donc nous ferions mieux de nous servir des cadrans.

Reste à savoir quels cadrans et comment. Dans cet article ainsi que dans d’autres qui suivront nous allons faire un petit tour dans ce domaine.

L’avantage premier du cadran est de fixer la pensée, d’un coté en le regardant, d’autre part en simplifiant la pensée. La radiesthésie ne peut détecter que ce que nous pouvons penser clairement. Le cadran permet  de représenter visuellement une pensée autrement relativement abstraite.

Ainsi, par exemple pour la recherche d’une profondeur d’eau, je peux me mettre à la verticale et penser mentalement à la profondeur de l’eau à ma verticale et compter de 1 à … la réaction du pendule, qui correspond à la profondeur cherchée. Ceci demande une concentration ininterrompue, car si je compte le chiffre « 7 » par exemple avec une pensée rêveuse, puis 8, 9, … et que le cours est à 7, je l’aurai dépassé. Par contre sur un cadran, on a vite parcouru un nombre impressionnant de chiffres et la pensée n’est pas focalisée sur le comptage, mais sur la réaction au dessus du chiffre qui indique la profondeur. Il y a là une pensée unique à maintenir, mais elle est assistée par le dynamisme du mouvement oculaire le long du cadran. Je pense que vous avez saisi la différence. Expérimentez et vous verrez.

Les outils ont été inventés pour parfaire les techniques et pallier aux inconvénients de certaines méthodes.

Ci joint 2 planches avec différentes échelles qui pourront subvenir à bon nombre de vos besoins.

planche pour chiffrage en radiesthésie
planche pour chiffrage en radiesthésie
Planche pour analyse radiesthésie chiffrée
Planche pour analyse radiesthésie chiffrée

Et à bientôt. et pour plus d’infos, lisez le livre « La radiesthésie au quotidien » et regardez le DVD « La radiesthésie appliquée ».

Phrase de l’Abbé Mermet

En préparant un séminaire sur la radiesthésie, je suis resté accroché par cette phrase de l’Abbé Mermet, un de nos plus illustres prédécesseurs. Je vous en fait part, car je la trouve trop remarquable pour la laisser dormir.  Puisse-t-elle vous inspirer et vous motiver. Les clés essentielles y sont. Il ne nous reste plus qu’ à les saisir.

« On se figure, a priori, ou sur renseignements , ou parce que un autre sourcier l’ a dit, qu’il existe là un trésor : le pendule vous fournira le chiffre de l’or qui n’existe que dans votre imagination. Il faut se calmer, se rendre indifférent, garder sa volonté passive, écarter toute idée préconçue, se soumettre à la réalité et non vouloir la violenter. Ces hommes d’imagination créatrice, philosophes manqués, qui vous inventent le  pactole là où il n’y a rien, sont les plus dangereux de tous. A chaque courrier m’arrivent des cartes, des plans, sur lesquels un sourcier local, et parfois un sourcier connu, a inscrit : « ici, au pied de la vieille tour, trésor à 10 mètres : je sens de l’or, des diamants … ». Or, il n’y a exactement rien du tout; ou, parfois, l’ image magnétique d’ une vieille tabatière dorée qui sommeille au salon, dans une vitrine. L’ Art du sourcier consiste à trouver ce qu’il y a, et surtout à ne  pas trouver ce qu’il n’y a pas ».

Consultez gratuitement le livre sur la baguette abeille

Ca y est, j’ai remis le livre « Apprenez la radiesthésie et la géobiologie par la pratique de la baguette Abeille ». Vous le trouverez en cliquant ici. Il figurait dans la précédente version du site internet, mais pour des raisons de temps, je n’avais pas encore remis cet ouvrage. C’est chose faite maintenant, à part quelques photos.

 

Vous y découvrirez des principes de base de la radiesthésie (ceux décrits dans mon DVD et mon autre livre sont plus récents et plus pratiques, mais ceux ci fonctionnent également), mais le but du livre était d’apprendre progressivement radiesthésie et géobiologie en donnant de multiples idées de recherches et ainsi praiquer, pratiquer et encore pratiquer. Je ne parle que très peu des perturbations électro-magnétiques, mais ai choisi la vision d’un radiesthésiste. Un répertoire de perturbations possibles.

J’avais conçu la baguette Abeille pour mes besoins de travaux et recherches dans le domaine de l’énergétique. Sachant que les cours d’eau, faille, … sont des énergies et agissent de ce fait sur nos énergies, il était logique qu’ un outil fonctionnant sur le principe des énergies serait le plus adapté. J’ai choisi les ondes de formes comme énergies à moduler selon la recherche et ça a donné la baguette « Abeille ».

Par la suite, je me suis rendu compte qu’elle permet de faire beaucoup d’autres choses: la radionique, des recharges de personnes, des désimprégnations de lieux, …

Certaines façons de procéder ne figurent pas dans ce livre, mais vont être ajoutées dans l’édition à venir d’ici fin 2009. D’autres sont un peu délicates à décrire, sont décrites dans les séminaires, mais les nouveaux médias me permettront de les communiquer. Ceci viendra petit à petit à travers ce site.

En attendant, la baguette Abeille et un outil clé dont j’enseigne un maniement de plus en plus poussé dans mes séminaires.

Les ondes de l’eau

L’ Abbé Mermet avait découvert que l’eau émet des rayons verticaux et obliques, ce qui complique de beaucoup la recherche d’eau. Il citait d’autres pièges tels que les mémoires et les images. Croyant longtemps qu’il s’agissait d’une théorie « physique » et étant plus mentaliste, je n’y attachait guère d’importance jusqu’à ce que le forage ne trouve pas l’eau détectée. J’ai fait depuis de nombreuses recherches qui tendent à confirmer la justesse des explications de l’Abbé.

Ci dessous une analyse que j’ai faite au scripto pendule. Vous y voyez un sol en coupe avec un sourcier et les différentes ondes que j’ai détectées. Je ne m’attendais pas à cela lors de cette analyse. A vous de juger.  (Sera vue en détail dans le stage perfectionnement radiesthésie)

radiations-eau

Définissons la Radiesthésie

On dit que chose bien définie est à moitié apprise, alors  je propose la définition suivante : « La radiesthésie est une méthode pour obtenir des réponses de notre inconscient à travers les mouvements préprogrammés d’un pendule ou d’une baguette. »

  • une méthode :  donc ce n’est pas un don inné, ça s’apprend
  • obtenir des réponses : il faut donc savoir poser les questions
  • notre inconscient : notre signifie que nous faisons appel à nos ressources profondes, il n’y a rien de magique. Inconscient : il faut utiliser le langage de l’inconscient
  • préprogrammés : le choix des mouvements est un choix appris et non déterminé par la magie des énergies
  • à travers un pendule ou une baguette : met en valeur la nécessité d’un instrument. On peut travailler sans instrument, à main nues, mais ça ne veut pas dire meilleurs résultats car l’essentiel est dans la communication avec l’inconscient
  • l’inconscient : tout et rien de plus que ce que peut capter l’inconscient peut être objet d’analyse par radiesthésie.