Les outils du radiesthésite

Les outils du radiesthésiste ont pour objectif d’amplifier des mouvements musculaires très faibles. Le pendule et la baguette répondent parfaitement à ce besoin. Ces outils sont examinés dans les rubriques suivantes.

D’autres outils ont pour but de clarifier la pensée : ce sont les planches, témoins, cartes et cadrans.par radiesthésie. Nous parlerons de tout cela dans les lettres d’informations et la articles spécifiques.

Enfin, il y a des appareils dont l’objectif est de générer des ondes ou autres témoins qui permettent une vérification

J’entends souvent des personnes me dire qu’ils n’ont pas besoin de pendule parce qu’ils travaillent à main nue. Que penser de cela?  Il est effectivement possible de se programmer pour que les réponses de l’inconscient se produisent à travers des sensations telles que chaleurs, picotements, … Cependant, vous avouerez qu’il est plus facile et surtout plus efficace de se programmer pour une réponse au pendule ou à la baguette. Pour faire une recherche d’eau, une analyse d’aliment, psychologique, d’ondes nocives, … je pense que le pendule est beaucoup plus précis. Beaucoup considèrent qu’il faut apprendre à se passer de béquilles.  Je ne crois pas que pendule et baguette sont des béquilles. Il s’agit juste d’une autre technique. Ni l’une ni l’autre ne sont plus valorisants. Ce qui compte c’est de trouver la réponse juste et pour chaque type de travail il y a un outil particulier qui convient le mieux. Les grands radiesthésistes, et je pense entre autres à celui qui est sans aucun doute une référence : l’Abbé Mermet, ont tous utilisés un outil et je ne crois pas qu’ils manquaient de sensibilité. Il avaient par contre une rigueur mentale qui leur faisait rechercher l’efficacité la plus grande. Jugeons l’arbre à ses fruits.

Parmi le travail à main nue, il y a deux façons de travailler: par programmation mentale, et dans ce cas cela revient exactement à de la radiesthésie dont on remplace les mouvements d’un outil par des sensations. On en a parlé plus haut. Et une façon plus « ouverte », c’est à dire qu’on ne convient rien avec l’inconscient et c’est lui qui traduit. Dans ce cas, il est difficile de comprendre ses interprétations, du moins au début. Petit à petit on apprend à comprendre son langage et on remarque que les sensations diffèrent selon qu’onsoit sur un poin négatif de faille ou d’eau, … ceci permet de développer ses perceptions et a son intérêt sans aucun doute, mais ne peut remplacer la radiesthésie, art de concentration et de maitrise mentale. La perception directe est en outre pleine de risques de mauvaises conceptions et interprétations. Je préconise de n’apprendre cela qu’avec des personnes expérimentées, ayant les pieds bien par terre et disposant d’un solide raisonnement. On est très facilement pris par des apparences trompeuses et une fois une croyance dans notre esprit, c’est elle qui nous guidera et nous fera prendre des vessies pour des lenternes. Le risque est très grand de prendre une pente savonneuse et de faire non pas de la radiesthésie, mais de l’autosuggestion, frère noir de la radiesthésie. Sentir des « choses », des énergies non perceptibles par d’autres sens, et surtout partir sur une croyance de ce qu’on ressent sans avoir eu une confirmation au préalable de ses capacités de ressenti me semble risqué, voire dangereux.  On risque de se bâtir une théorie de la réalité complètement à coté de la plaque et de croire n’importe quoi. La raison doit absolument rester un contrôleur sévère lors de la pratique de la radiesthésie. Il est plus sage de commencer par la radiesthésie et une fois que l’on a la certitude d’une quasi réussite dans cet art, on peut tenter de brèves excursions dans des domaines non vérifiables. Cependant, ils est souhaitable, même dans ces cas, je dirais surtout dans ces cas, de faire vérifier les trouvailles par d’autres radiesthésistes vraiment confirmés. Vérifiez que ceux ci font la recherche en aveugle et qu’ils ont tout loisir d’exprimer leur opinion, même si elle contredit la trouvaille. Ceci n’est pas si simple que l’on pense, car en cercle d’amis on est automatiquement influencé par ce qu’a trouvé notre ami, donc on ne peut plus parler de véritable radiesthésie car la neutralité n’y est pas. D’autre part, on risque de froisser son ami, s’il a avancé quelque chose devant d’autres personnes. Ce genre de pratique demande une rigueur « scientifique » très élevée. Je pense qu’il vaut mieux chercher des choses mesurables, vérifiables afin de garder les pieds par terre et de temps en temps s’amuser …avec d’autres énergies, en sachant tres bien que c’est pour le plaisir.